Nat’

Nat’ a été formé comme instrumentiste violoniste au conservatoire de Narbonne entre ses 4 et 10 ans. Il finit son cursus en école de musique à Rennes. Après trois années entre Lorient et la Rochelle à étudier la thermique et l’énergie, il part violon sous le bras faire du journalisme et va à la rencontre d’autres manières de vivre « hors-normes », loin du béton armé et des chaudières fioul. Il intègre l’association ZangoMedia en 2015 et auto-produit le reportage « À la recherche de l’utopie : objectif Bretagne ». Il s’intéresse ensuite à la pédagogie et accompagne ainsi le projet « détour buissonnier » en tant que vidéaste. Il s’installe à Grenoble en 2017 pour intégrer la compagnie Bardanes (théâtre), et pour réaliser un documentaire sur l’écologie politique, qu’il transformera en conférence gesticulée en 2019, avec la SCOP L’Orage. Entre 2017 et 2020, il joue dans 5 pièces de la compagnie Bardanes, 3 en salle et 2 en rue. Il fonde le groupe Les Chapeaux Bredouilles, avec lequel il enregistrera 2 albums et participe à des collaborations musicales, notamment avec le duo Aora Paradox. Il s’amuse aussi à jouer dans plusieurs courts-métrages. Aujourd’hui, il propose 2 spectacles solo : « Cette histoire ne parle (surtout pas) d’écologie », et « M.C.Grand’Uc, Contrevents Amarrés » avec le Collectif Arthadie, ainsi que des concert avec le groupe de musique Dixit Caravane Club et les Chapeaux Bredouilles, dans lesquels il alterne violon, violoncelle, clarinette et guitare. Afin de se professionnaliser, il créé la compagnie Zizanie avec Cléa avec qui ielles se retrouvent dans leurs pratiques tournées vers l’intérêt de l’oralité et du récit. Outre ses activités artistiques, Nat’ adopte au maximum une démarche politique d’éducation populaire, qui lui tient très à cœur. Pour une raison obscure, il n’a jamais été très attaché aux traces physiques de ce qu’il fait, où simplement comme outil de travail. Peut-être est-ce lié à son attachement -justement- à l’improvisation, le spontanée. Aujourd’hui le collectif a besoin de trace de ce curieux personnage, démarchage oblige, alors n’hésitez pas à nous contacter afin de collectiver des datas essentielles à sa vie professionnelle bien malheureusement.

Bien à vous, Nat’